Notre radio

Notre radio

15 mai 2016

La conquête arabe de l'Afrique du Nord : Geneviève Chauvel sera mon invitée le 22 mai



Retour dans un passé lointain pour ma prochaine émission, puisque nous allons parler des premières années de l'Islam, et de la conquête arabe de l'Afrique du Nord. Nous le ferons à propos d'un livre, "Les cavaliers d'Allah", publié aux Editions de l'Archipel et j'aurai le plaisir d'avoir à notre antenne son auteur, Madame Geneviève Chauvel. C'est vraiment un grand bonheur pour moi de la recevoir à nouveau sur Judaïques FM, puisque nous avions déjà fait deux émissions ensemble, en 2007 à propos de son livre "Aïcha, la bien aimée du Prophète", puis en 2010, d'un second, "Barberousse, le maître de la Méditerranée". Pour rappel, elle a grandi en Syrie, puis en Algérie. Sa fascination pour le monde arabe s'explique par son enfance mais aussi par sa carrière de journaliste, qui l'a souvent conduite au Moyen-Orient. Ce livre là est différent, et je l'ai particulièrement apprécié parce qu'elle n'a pas cette fois écrit un roman historique centré sur un personnage, mais une vraie enquête basée sur ce que les historiens, de l'époque ou plus récents, avaient écrit sur ce sujet de la conquête de l'Afrique du Nord. En quelques 250 pages, qu'on lit comme on verrait un film documentaire, elle nous explique de façon très vivante ce qui s'est passé. On découvre comment, entre l'an 647 de notre ère, date de la première expédition militaire arabe, et l'an 712, date du débarquement en Espagne de Moussa Ibn Noceïr, gouverneur des nouveaux territoires conquis, quelques dizaines de milliers de cavaliers arabes sont arrivés en une soixantaine d'années à faire cette conquête fabuleuse. Certes cela ne s'est pas fait d'un coup, ils ont eu des victoires mais aussi des défaites retentissantes, mais finalement ces envahisseurs sont arrivés à soumettre les populations locales, à les convertir à la religion musulmane et au final à les arabiser.

Parmi les questions que je poserai à Geneviève Chauvel :

-        A propos de vos sources : huit historiens arabes anciens, mais aussi des auteurs arabes contemporains, et également de très nombreux historiens européens qui ont écrit là dessus. Or ce sont des évènements très anciens, les auteurs arabes ont sans doute voulu enjoliver cette conquête, et il y a eu aussi beaucoup de légendes : j'imagine que cela n'a pas été simple d'en faire une synthèse ?
-        Pendant le règne du Calife Othman, après une courte période d'hésitation une première expédition est entreprise vers l'Ouest, que les Arabes appellent "le lointain perfide". Quel était le but de cette première incursion ? Une guerre sainte pour soumettre à la Loi d'Allah ces peuples là, comme tous les autres ? Ou alors des raisons économiques, pour amener un butin dans les caisses du Califat ?
-        Quel était donc le paysage politique en Afrique du Nord au moment où les Arabes ont commencé leur conquête ? J'avais la fausse idée que ces territoires étaient des provinces finalement bien intégrées à l'Empire Byzantin et globalement chrétiennes, or ce n'était pas aussi simple. Tous les habitants étaient-ils d'origine berbère ?
-        J'ai découvert, grâce à vous une galerie de personnages qui ont précédé l'épopée de la Kahéna : les généraux arabes, surtout Oqba Ibn Nafé, le fondateur de la première Mosquée en Afrique du Nord et de la ville de Kairouan : pouvez-vous nous en parler ? Contre lui, celui qui va lui résister et qui est beaucoup moins connu que la Kahéna, Koceila, un prince berbère mais lui de religion chrétienne et qui a eu  un destin plein de rebondissements : quels ont été sa vie et son rôle ?
-        A propos de la Kahéna : D'abord est-ce que ce personnage a réellement existé, parce que les légendes sont innombrables ? Ensuite à propos de son Judaïsme. Il y avait eu des tribus converties, il y avait aussi des Juifs exilés de Judée. Or on a plutôt l'impression, dans le portrait que vous en faites, d'une Prophétesse païenne
-        Comment expliquer que ces fières tribus berbères, qui ont résisté pendant 60 ans à l'envahisseur, vont presque totalement perdre leur identité de façon si rapide ? D'abord, ils vont rapidement abandonner leur foi - chrétienne en majorité -, or l'Islam conquérant acceptait le maintien de non musulmans à condition qu'ils paient une taxe en tant que "Dhimmis", alors pourquoi ces conversions massives ? En raison de menaces sur leur vie ? Pour ne pas être soumis à l'impôt ? Par la persuasion ?

Un sujet passionnant : soyez nombreux au rendez-vous !

J.C