Notre radio

Notre radio

05 janvier 2014

Les Musulmans et le sexe : Nader Alami sera mon invité le 12 janvier



La première émission de 2014 va nous permettre d'oublier un peu l'actualité, mais nous allons bien rester dans la thématique de la série, avec un sujet original et que nous n'avons jamais encore abordé. Le thème sera en effet "Les Musulmans et le sexe", et pour en parler j'aurai comme invité l'auteur d'un livre qui a exactement ce titre là, Monsieur Nader Alami. Nader Alami est professeur et historien de l'islam ; et surtout le producteur de l'émission de télévision "Lumières d'islam" que l'on peut voir sur la TNT. Je l'ai connu quand nous avions rencontré, au CRIF, une délégation conduite par l'imam Hassen Chalgoumi dont il est proche. Plusieurs choses m'ont plu dans sa personnalité : il est à la fois un enseignant et un homme de médias ; un homme de foi et en même temps un homme moderne, capable d'aborder des sujets de société comme la sexualité, un sujet tabou dans la plupart des religions qui cherchent en même temps à normaliser les comportements. Est-ce uniquement répressif de la part des monothéismes ? Que réclame dans le fond, l'Islam, dont on a une vision plutôt négative dès qu'il s'agit de ces questions ? Son livre "Les Musulmans et le sexe" (Editions Gumus) est bref (130 pages), mais il a une grande densité. Il est construit à propos de questions réelles que lui ont posé ses téléspectateurs ; et, que l'on partage ou non toutes ses analyses, ses réponses sont d'abord celles d'un vrai croyant, qui trouve sur chaque sujet une explication tirée du Coran ou des Hadiths.

Parmi les questions que je poserai à Nader Alami :

-        Ce qui m'a frappé, c'est à la fois la variété des questions posées, et le constat que, vivant en France ou au Maghreb, ce qui tourmente une partie de votre public est largement partagé par beaucoup de nos contemporains. Voici un échantillon des situations vécues : "Je regarde du porno toute la nuit" ; "Je vis une jouissance cérébrale" ; "Je reçois des avances d'une autre femme" : "J'ai des pannes sexuelles" (...). Pourquoi la sexualité, qui était quelque chose d'intime ou de refoulé pour les générations de nos parents, est-elle devenue quelque chose de central dans les pensées des gens ?
-        Votre chapitre 12 est consacré à la fois à un fléau de nos sociétés et en même à un grand classique islamophobe, la pédophilie. Pour ce qui concerne ceux qui voudraient trouver dans le Coran l'autorisation d'avoir des relations avec des petits garçons, vous êtes très clair en démontant l'argumentation. Mais le Prophète Mahomet a eu comme épouse préférée Aïcha, qui avait 9 ans quand il l'a choisie : que répondez-vous à ceux qui parlent dans ce cas de "pédophilie" ?
-        A propos de la polygamie, vous en parlez dans votre chapitre 3, et vous abordez les choses de façon directe et non hypocrite. Les hommes, dites-vous, sont naturellement tentés d'aller "voir ailleurs", or on vit dans des société où les gens vivent beaucoup plus longtemps ; où hommes et femmes travaillent ensemble et ont des occasions de rencontres, donc si la polygamie était tolérée ce serait quelque chose de naturel. Seulement, nous sommes en France et la polygamie y est interdite comme dans tous les pays occidentaux. Vous écrivez page 26 que la polygamie est reconnue dans 84 % des sociétés humaines, lesquelles ? Et dans le fond, que dit à ce sujet le Coran dans la Sourate 4, verset 3 ?
-        A propos de l'Homosexualité; votre livre donne toutes les références montrant que le Coran a repris l'interdit du Judaïsme. C'est le fameux épisode de Sodome et Gomorrhe, relaté dans la Genèse, où l’Éternel a fait détruire par le feu deux cités en raison "de la conduite immorale" des habitants, et vous citez toutes les Sourates qui racontent la même chose. Seulement, votre propos est totalement en décalage avec nos sociétés actuelles, où on légalise le "mariage gay". Vous partez de l'hypothèse qu'au fond ces hommes et ces femmes ont plutôt des penchants bisexuels et qu'ils pourraient en quelque sorte "revenir dans le droit chemin" : mais il y a d'innombrables sexologues, psychologues, sociologues qui ne sont pas d'accord avec votre propos ; que leur répondez-vous ?

Un livre original, un invité ouvert et intéressant ... j'espère que vous serez nombreux à l'écoute dimanche prochain !

J.C