Notre radio

Notre radio

25 novembre 2012

Le Printemps arabe, que s'est-il vraiment passé ? Jean-Pierre Lledo sera mon invité le 2 décembre


Dimanche prochain, nous allons revenir sur les bouleversements qui secouent le monde arabe depuis presque deux ans, et nous allons le faire à partir d'un livre vraiment iconoclaste et qui pose des questions rarement abordées par les experts parlant sur les plateaux de télévision. Ce livre a pour titre "Révolution démocratique dans le monde arabe - ah si c'était vrai", il est édité chez Armand Colin et pour en parler j'aurai le plaisir de recevoir son auteur, Jean-Pierre Lledo. Jean-Pierre Lledo est né à Tlemcen en 1947, d'une mère juive et d'un père pied-noir d'origine catalane. Ses parents ont fait le choix de rester dans le pays après l'Indépendance et il n'est parti qu'en 1993, menacé de mort par les islamistes. Réalisateur de cinéma de talent, il a consacré plusieurs films au rêve trahi d'un pays multiethnique, et nous avons parlé ensemble dans une précédente émission de son très émouvant documentaire "Algérie, histoires à ne pas dire". Il est passé de la caméra à la plume de l'analyste politique, et son premier livre est vraiment féroce : en 327 pages, il démonte cet autre rêve, celui des peuples arabes accédant brusquement à la démocratie après les révolutions du fameux "Printemps". Et je dois dire que son livre m'a bouleversé : souvent j'ai été en accord avec ce qu'il écrivait, parfois en décalage, mais je me suis dit qu'il fallait vraiment consacrer au moins deux émissions successives pour en faire le tour. Le 2 décembre, nous allons essayer de décrypter ensemble ce qui s'est passé, et puis la fois suivante, nous verrons comment, sur le long terme, les démocrates du monde arabe pourront enfin l'emporter sur les islamistes.


Parmi les questions que je poserai à Jean-Pierre Lledo :

- Vous le dites vous même dans le prologue, vous n'êtes ni historien, ni politologue, ni grand reporter et j'en passe. De quelle légitimité vous réclamez-vous, pour critiquer si durement tous les experts qui nous ont raconté que l'on assistait à l'avènement de la démocratie dans le monde arabe ?

- Vous défendez l'idée que les ressemblances structurelles entre tous ces états l'emportent sur les dissemblances, et expliquent pourquoi seuls deux courants idéologiques se sont imposés successivement, le nationalisme puis maintenant l'islamisme : pourriez-vous développer cette idée ?

- Vous présentez ces révolutions comme une fusée à plusieurs étages : le troisième et dernier étage, c'est ce que vous appelez "l'effet domino", avec la conjonction de trois forces s'aidant mutuellement, les islamistes bien sûr, mais aussi Al-Jazeera et les Etats-Unis. A propos des Etats-Unis : vous faites dire au fameux discours de Barack Obama au Caire, en 2009, un message subliminal en direction des islamistes, pourriez-vous le démontrer à nos auditeurs ? Vous écrivez aussi, pages 73 à 75, que les Etats-Unis sont à la fois pragmatiques et machiavéliques, qu'ils sont conscients que l'islamisme est une force incontournable et que donc il faut faire un marché avec eux : lequel et comment ?

-  Vous faites l'hypothèse d'un complot de ceux qui avaient le vrai pouvoir dans les pays arabes (c'est à dire l'armée et les services secrets, les "Moukhabarat", avec en tête de gondole des dictatures familiales). Vous dites que vu l'échec de leurs économies, vu le blocage de ces sociétés par tous les clans maffieux existants, seuls restaient comme recours les islamistes, qui présentaient l'avantage de soutenir le libéralisme économique. Les militaires ne sont pas fous, or ils ont vu ce qui leur est arrivé ailleurs, en Iran en laissant tomber le Shah, et en Turquie aujourd'hui ; alors pourquoi prendre ce risque ? 

-  Vous avez eu le grand mérite de relever un phénomène sur lequel nos médias ont fait font un quasi silence radio, cet antisémitisme grossier et ouvert dès les premiers mois du "Printemps arabe" : le Juif bouc-émissaire, vous pensez que c'est la marque des islamistes ou, au delà, de toutes les sociétés arabes ?

Cette émission a déjà été enregistrée, avant la nouvelle guerre entre le Hamas et Israël : le sujet ne sera donc pas abordé, mais j'espère que vous serez quand même nombreux à nous suivre, car ce livre pose vraiment des questions de fond !

J.C