Notre radio

Notre radio

07 février 2016

L'indifférence à la haine, racisme et antisémitisme : Marc Knobel sera mon invité le 14 février



Retour en France pour la prochaine émission, avec un nouveau livre : "L'indifférence à la haine, racisme et antisémitisme", il est coédité par le CRIF et Berg International Editeurs, et nous recevrons son auteur, Marc Knobel. Pour rappel, je connais Marc depuis longtemps, et on travaille un peu ensemble sur ces sujets. Il est historien de formation, spécialiste de l'antisémitisme qui a été le "fil rouge" de toutes ses publications. Il est actuellement directeur des études au CRIF, et son expertise est maintenant largement reconnue ailleurs, puisqu'il figure au comité scientifique de la DILCRA, la Délégation Interministérielle à la lutte contre le Racisme et l'Antisémitisme, et il rédige chaque année  une étude consacrée au racisme et l'antisémitisme sur l'Internet, à l'attention de la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme. Je l'avais déjà reçu en 2013 pour deux ouvrages sur ces mêmes thématiques, "L'Internet de la haine", et "Haine et violence antisémites, 2000-2013". Alors son dernier livre en est une suite logique, constituée par la compilation de 40 articles écrits entre mai 2014 et mai 2015. La majorité d'entre eux ont été publiés sur le "Huffington Post", un excellent site d'opinion et de débats, mais il écrit aussi souvent dans le blog du CRIF, et dans quelques autres médias. Les domaines abordés dans ses articles sont très divers, ce n'était pas facile de les classer car il les a mis dans un ordre simplement chronologique. Il ne sera pas possible, malheureusement, de parler de tout, j'ai du faire des choix et j'ai essayé de recadrer mes questions à la lumière de son titre : oui, il y a une indifférence à la haine, en France aujourd'hui, oui cette indifférence concerne les Juifs et c'est insupportable ; mais pour une large partie de l'opinion il y a aussi une haine vis à vis des Musulmans, nous en parlerons aussi ; mais surtout, il y a comme une accoutumance à l'horreur.

Parmi les questions que je poserai à Marc Knobel :

-        Tu as écrit un texte très fort le 7 avril 2015, c'était juste après le massacre de 142 étudiants dans l'Université de Garissa, au Kenya, massacre commis par des dhihadistes venus de Somalie, là bas ils s'appellent les "Al Shabbaab". Tu as été écœuré par la faiblesse des réactions en France, et tu conclus en écrivant : "Alors, personne n'est Kenya ?". Comment interpréter cette indifférence ?
-        Autre texte très fort publié une semaine après et toujours dans le "Huffington Post", il était intitulé "Lorsque les réfugiés crèvent sous nos yeux". Il évoque tous ceux qui fuient la guerre ou la famine, réfugiés de Syrie, d'Irak, de Somalie ou d'ailleurs. Tu écris : "comment pourrais-je être insensible, moi dont les grands parents, Juifs d'Ukraine et de Pologne, ont fui aussi dans les années 1910, les pogroms, l'antisémitisme et la misère". Ecrirais-tu le même article aujourd'hui, vu ce qui a suivi : un million de réfugiés sont arrivés en Europe, on a eu en particulier en Allemagne, des incidents graves et une réaction xénophobe d'une partie de la population ; mais il y a eu, surtout, les terribles attentats du 13 novembre à Paris, et on sait que des vrais terroristes sont rentrés en se faisant passer pour des réfugiés.
-        A propos de la progression inquiétante de l'extrême-droite, tu évoques dans un article plusieurs sondages faits avant les derniers attentats, la défiance vis à vis des partis politiques et des médias et le fait que pour un tiers de l'opinion, les Français musulmans ne sont pas des Français comme les autres. Il y a aussi le succès incroyable d'un site islamophobe, F.desouche, qui a 1 million et demi de visites mensuelles ; est-ce que la communauté juive ne risque pas d'être prise en tenaille entre les islamistes radicaux et l'extrême droite ?
-        Tu as consacré 4 articles aux horreurs que l'on peut trouver sur Internet, dans les réseaux sociaux, dans les sites islamistes radicaux, sur certains blogs, et mon impression est que depuis ton premier livre sur le sujet, en 2012, les choses ont empiré. Tu donnes pages 144 et suivantes le détail d'horreurs antisémites signalées sur FaceBook, et les réponses dilatoires que tu as reçues. peut-on espérer qu'ici en France, comme en Allemagne, l'Etat s'engage fortement ? Et ne faut-il pas, en parallèle, se mobiliser d'avantage sur un plan juridique pour poursuivre les auteurs de publications haineuses ?
-        d'un côté, le nombre d'agressions antisémites - 851 an 2014, en 2015 c'est un petit peu moins - est énorme relativement à la population concernée, 1% des Français subissent environ la moitié des agressions ; d'un autre côté, moins de 10 % de nos compatriotes pensent que les Juifs sont les principales victimes du racisme : indifférence à la haine ? Mauvaise information ? Ou alors, est-ce la conséquence du conflit interminable avec les Palestiniens ?

Comme on le voit, des sujets à la fois actuels et bien angoissants : j'espère donc que vous serez très nombreux au rendez-vous !

J.C