Notre radio

Notre radio

21 juillet 2017

Turquie : la théorie de l’évolution retirée des manuels des élèves de troisième

Ecole Atatürk de Hasankeyf

En accord avec « les valeurs turques », le chapitre intitulé « L’apparition de la vie et l’évolution » va être supprimé dès la rentrée de septembre.

La presse turque rapporte vendredi 23 juin que le conseil de l’enseignement supérieur a décidé de retirer des manuels de biologie des élèves de troisième la théorie de l’évolution de Charles Darwin, jugée controversée et trop compliquée à compredre pour les élèves.

En accord avec « les valeurs turques », le chapitre intitulé « L’apparition de la vie et l’évolution » va être supprimé, a déclaré Alparslan Durmus, le président du conseil de l’enseignement supérieur cette semaine, selon le Hurrïyet Daily News. « Nous sommes conscients que si nos enfants n’ont pas le bagage nécessaire ils ne seront pas capables de comprendre des thématiques soumises à controverse », a-t-il précisé.
Seuls les étudiants âgés de plus de 18 ans allant à l’université pourront accéder à ces documents.

Les travaux de Darwin « vieux et mauvais »

La théorie de l’évolution, formulée par Charles Darwin au XIXsiècle, est rejetée par les créationnistes chrétiens et musulmans, ces derniers croyant que leur dieu a créé la Terre, comme dans les descriptions de la Bible ou du Coran. Dernièrement, le vice-premier ministre Numan Kurtulmus avait jugé que les travaux de Darwin étaient « vieux et mauvais » et qu’il n’était pas indispensable de les enseigner.
Les défenseurs d’une éducation laïque du syndicat de fonctionnaires de l’éducation nationale Egitim-Is ont fait savoir que cette réforme du programme éducatif affaiblissait les fondements laïques de la Turquie moderne instaurés par Mustafa Kemal Atatürk.

Le Monde avec  Reuters, 23 juin 2017

Nota de Jean Corcos :

Il ne s'agit que d'un exemple de la dérive obscurantiste du pays, jadis présenté comme le plus ouvert du monde musulman. Hélas, et comme l'ont rapporté tous les grands médias à l'occasion de l'anniversaire du coup d'état manqué du 15 juillet 2016, la Turquie semble entrée dans une période bien sombre, par la volonté d'un régime de plus en plus répressif.