Notre radio

Notre radio

01 mai 2016

La République Islamique d'Iran a-t-elle changé ? Hamdam Nadafi sera mon invitée le 8 mai

Le Président iranien Rouhani

Nous allons parler dimanche prochain d'un pays un peu oublié depuis un moment dans ma série, un pays qui a pourtant une importance décisive pour l'avenir du Moyen-Orient, puisqu'il s'agit de la République Islamique d'Iran. En règle générale, lorsque le sujet est abordé sur Judaïques FM et sur les radios de la fréquence juive, on s'inquiète de la Géopolitique, des risques de conflit avec Israël, et de la menace nucléaire plus ou moins éloignée suite à l'accord avec les grandes puissances de juillet 2015. Mais dans ma prochaine émission, on va essentiellement aborder la politique intérieure, la situation concrète du peuple iranien et en particulier celle d'une minorité opprimée depuis la révolution islamique de 1979, les Baha'is. Et pour en parler j'aurai le plaisir d'avoir comme invitée quelqu'un de réellement qualifiée sur le sujet,  Madame Hamdam Nadafi. Elle est directement concernée d'abord parce qu'elle est iranienne de naissance. Elle connait parfaitement le sujet des Baha'is puisqu'elle appartient à cette communauté religieuse, et elle fait partie du Bureau des affaires extérieures du Centre National Baha'i de France. Elle a étudié à fond la nature du régime actuel de Téhéran, car elle est avocate de formation, docteur en droit et le sujet de sa thèse était, justement "La liberté religieuse dans les Etats de droit musulman". J'avais eu le plaisir de l'écouter ainsi qu'un panel de très haut niveau, c'était lors d'un colloque au Sénat, le 12 novembre dernier, sur le thème "Persécution des Baha'is en Iran : comment promouvoir les libertés fondamentales".

Parmi les questions que je poserai à Hamdam Nadafi :

-        Pouvez-vous nous parler de l'amicale parlementaire qui a été créé il y a un an ? Est-ce que les réseaux politiques et médiatiques sont bien au courant du sort des Baha'is ? Et êtes-vous  entendus, alors qu'on entend plutôt des propos apaisants sur l'évolution du régime avec qui on vient de normaliser les relations ?
-        En quelques mots, pouvez-vous résumer ce qu'est la foi Baha'i ? Quand est apparue cette nouvelle religion monothéiste, en Iran justement ? Combien y a-t-il de membres de votre communauté actuellement dans le pays ? Et surtout, pourquoi cet acharnement de la République Islamique contre vous, et cela depuis la révolution de 1979 ?
-        Hamdam Nadafi, lors du colloque du Sénat, on nous a remis un dossier très complet sur la persécution actuelle des Baha'is : condamnation des sept responsables de la communauté à 20 ans de prison ; pressions économiques ; incitation à la haine ; fermeture des Universités, etc. Pouvez-vous en parler un peu plus en détail ? Est-ce qu'on a observé le moindre changement depuis l'élection de l'Ayatollah Rouhani à la Présidence de la République ? Et est-ce qu'au final, vu que ce régime semble solidement implanté, les Baha'is ne risquent pas d'être marginalisés et paupérisés, bref exclus à terme de leur propre pays ?
-        A en croire nos médias, les modérés qui soutiennent le Président Rouhani ont pris de l'importance, ils auraient gagné les dernières élections législatives. Or vous nous aviez rappelé il y a quelques mois les fondements théocratiques du régime. Sur quel droit s'appuie au final le pouvoir ? Est-ce que les partis politiques ont une influence sur les orientations du pays ? Quels sont les poids respectifs du Président de la République et du Guide suprême de la Révolution, Ali Khameneï qu'on dit très malade mais qui est toujours aux commandes ?
-        Au delà de la persécution des Baha'is, qu'en est-il actuellement des Droits de l'Homme en Iran ? Suite à l'accord sur le nucléaire, et au désir des dirigeants occidentaux de normaliser au plus vite les relations avec la République Islamique, on a eu droit à une série de reportages télévisés lénifiants : qu'en est-il de la liberté d'expression ? Des droits des Femmes ? De la condition des homosexuels ? Et comment expliquer qu'après l'élection de l'Ayatollah Rouhani, l'Iran ait procédé en 2015 à l'exécution d'un millier de prisonniers ,
-        Vous avez étudié en profondeur cette notion des libertés religieuses dans les Etats musulmans. Tout le monde sait que l'Arabie Saoudite et la République Islamique d'Iran sont deux théocraties où les minorités religieuses sont soit opprimées, soit interdites carrément. Mais qu'en est-il est des autres pays, y compris ceux qui résistent aux Djihadistes ? Est-ce que la notion d'égalité entre Musulmans et non Musulmans, ou le droit à la liberté de conscience, ou de changer de religion, ou d'être athée, est-ce que finalement cela existe ou pourrait exister dans les 57 Etats de l'Organisation de la Conférence Islamique ?

Comme on le voit, une émission très riche ... soyez nombreux à l'écoute !

J.C