Notre radio

Notre radio

29 mai 2016

La haine sur Internet, comment la combattre ? Philippe Coen sera mon invité le 5 juin



C'est une émission tout à fait particulière que je vous présenterai dimanche prochain : j'aurai le plaisir, comme d'habitude, de vous faire entendre un invité, mais vous m'entendrez plus longuement qu'à l'accoutumé en deuxième partie, car je vais vous parler d'un problème réellement inquiétant, et pour lequel j'ai lancé une mobilisation à laquelle j'espère vous associer. J'ai intitulé ce numéro de "Rencontre" : "La haine sur Internet, comment la combattre ?". Ce n'est pas la première fois que nous abordons ce sujet, on a en parlé en particulier avec mon ami Marc Knobel, directeur des Etudes au Crif, et on avait déjà évoqué les horreurs que l'on rencontre sur Facebook, Twitter et Youtube. Le 5 juin, j'aurai le plaisir de recevoir Philippe Coen. Philippe Coen est un avocat international, il connait parfaitement les Etats-Unis où sont nés ces géants des réseaux sociaux ; mais il est surtout le président fondateur de "Respect Zone". C'est une ONG tout jeune, puisque fondée il y a environ un an et demi, et qui a déjà obtenu des beaux résultats : disons, en résumé, que au delà de la surveillance par des tiers, qui reste indispensable, et de la suppression de publications haineuses - souvent difficile à obtenir -, il propose une approche positive avec une "auto modération". On en parlera donc en première partie d'émission. Et puis en deuxième partie, j'évoquerai pour mes auditeurs un problème tout à fait spécifique mais très inquiétant : l'utilisation du réseau social Facebook pour la propagande négationniste. C'est une horreur qui véhicule un antisémitisme ignoble, or tous les signalements faits à la modération de ce réseau social se heurtent à un refus. C'est pourquoi - mes lecteurs fidèles le savent déjà - j'ai lancé à titre personnel une pétition il y a trois mois, pétition rapidement signée par des milliers de personnes ; et je ferai un point sur ce sujet, en demandant aussi son avis à mon invité.

Parmi les questions que je poserai à Philippe Coen :

-        Lors du dernier séminaire organisé par le Crif sur ce sujet, j'ai retenu le chiffre de deux messages haineux à la seconde : est-ce que cela est confirmé par d'autres enquêtes ? Est-ce que cette haine s'adresse plus aux Juifs qu'aux autres minorités, ou est-elle devenue quelque chose de général et de banalisé ? Est-ce qu'on la trouve plus sur les réseaux sociaux que sur les forums de lecteurs des sites d'information ?
-        Comment expliquer cette situation : est-ce qu'il faut considérer l'expression publique sur Internet comme le reflet de quelque chose qui a toujours existé mais qu'on ne réalisait pas, à savoir que beaucoup de gens sont potentiellement racistes, haineux voire potentiellement violents ? Est-ce que ne vont s'exprimer de préférence que les plus extrémistes ? Est-ce qu'en fait, on n'a pas affaire à une manipulation des réseaux sociaux par des minorités agissantes ? Ou alors est-ce que c'est le mode d'expression, le fait non pas de parler mais d'envoyer des messages devant son écran d'ordinateur qui libère les pulsions les plus agressives ?
-        A propos de "Respect Zone", c'est  "une initiative associative issue de la société civile, sans but lucratif, apolitique et non religieuse, qui propose un label éthique simple d'usage et d'affichage, sans frais, auto certifiant, accessible à tous ceux qui souscrivent au principe de respect sur Internet ainsi qu’à la charte Respect Zone" : expliquez nous comment cela fonctionne. Et surtout, dites-nous quelle est la Charte que s'engagent à respecter ceux qui acceptent volontairement votre label.
-        Vous venez de publier aux éditions "Le bord de l'eau" un livre intitulé "Pour en finir avec Main Kampf", pour rappel le livre programme d'Adolf Hitler est revenu dans le domaine public et vous avez travaillé à ce que son édition ne soit pas banalisée et livrée sans précautions : pensez-vous qu'Internet permettra de réécrire l'Histoire, et finalement de réhabiliter le nazisme ?
-        Notre pétition a été officiellement remise à Facebook France, mais nous ne les avons pas encore rencontrés ; les Autorités sont informées, un dossier a été remis à la DILCRA. Vous connaissez bien les Etats-Unis, ces géants d'Internet, riches à milliards de dollars, est-ce qu'on arrivera à gagner ce combat là ? Est-ce que c'est un choc de culture, la culture américaine n'ayant pas du tout notre mémoire historique ? Et est-ce qu'ils accepteront un réelle auto modération de ce qu'ils publient ?

Un sujet qui me tiens particulièrement à cœur, comme vous le savez ... j'espère donc que vous serez très nombreux à l'écoute !

J.C